Le journal du net

Le magnétisme pour le sommeil des enfants, ça fonctionne ?

L’insomnie des bébés et des enfants est souvent à l’origine d’un état de stress et d’épuisement chez les parents, avec un sentiment de culpabilité et des tensions qui s’accumulent. Ces troubles du sommeil peuvent se manifester par un refus d’aller au lit, des difficultés à s’endormir, des réveils, ou des cauchemars nocturnes.

Quelles sont les causes des insomnies chez les enfants ?

Les insomnies des enfants peuvent avoir des causes multiples. Ils peuvent être liés à un déséquilibre alimentaire, à un problème de santé tel qu’un reflux gastrique ou une infection, à une allergie alimentaire ou à un trouble psychique. Les enfants ressentent en effet ce qui se passe dans leur entourage et comprennent tout, ils sont donc affectés par les soucis des adultes tels que des conflits entre les parents.

Les très jeunes bébés présentent également très souvent des troubles du sommeil, notamment dans le cas d’une grossesse été mal vécue, ou d’une maman angoissée, voire affectée par une période difficile sur le plan personnel ou professionnel. Généralement, les parents font tout pour imposer un rythme de sommeil à leur enfant, avec des horaires rigides, alors qu’il est plutôt recommandé de découvrir et de respecter son rythme naturel.

Par ailleurs, de nombreux parents commettent certaines erreurs, comme faire dormir l’enfant dans leur lit, lui donner le biberon à toutes les heures de la nuit, ou jouer avec lui dès qu’il se réveille. Cette situation est particulièrement fréquente chez les bébés qui ont entre 9 et 18 mois, qui sont en pleine phase d’opposition et de test des limites des parents, et elle peut durer plusieurs mois, voire des années.

Les causes de l’insomnie et des troubles du sommeil chez l’enfant et le bébé sont le plus souvent liées à un sentiment d’insécurité, dont l’origine peut être l’état des parents, comme le stress, l’anxiété ou la fatigue.

Les cauchemars et les peurs nocturnes surviennent généralement entre 2 et 6 ans. Ils sont provoqués par un événement marquant, qui entraîne une rupture avec les habitudes de l’enfant et affecte son sommeil. Il peut s’agir de la maladie d’un parent, d’un déménagement, de la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, ou alors de l’entrée en crèche.

Quelles que soient les causes des troubles du sommeil chez les bébés et les enfants, il est important d’agir tôt, avant que les problèmes ne deviennent irréversibles.

Quelles sont les conséquences d’un sommeil perturbé chez un enfant ou un bébé ?

Pendant le sommeil de l’enfant se joue son développement physique, émotionnel et intellectuel. C’est en effet durant le sommeil que la croissance de l’enfant s’effectue et que son système immunitaire se renforce. C’est aussi quand il dort que l’enfant imprime les émotions ressenties au cours de la journée, et que son système nerveux se développe, en multipliant les connexions.

Les conséquences d’un manque de sommeil chez l’enfant peuvent se manifester aussi bien sur son développement physique que sur son comportement. Il y a en effet certains enfants qui présentent une vulnérabilité aux virus et aux maladies, quand ils dorment mal.

D’un autre côté, la manque de sommeil peut entraîner des troubles du comportement, tels qu’une hyperactivité, des pleurs fréquents, une certaine maladresse, l’absence d’autonomie, ou plus généralement un retard de l’éveil et du développement cognitif.

Les troubles du sommeil chez l’enfant peuvent également avoir des répercussions sur l’ensemble de la famille, et notamment les parents, qui peuvent présenter des signes de stress, de fatigue ou de dépression.

Durée du sommeil recommandée, selon l’âge des enfants

Le nombre d’heures de sommeil est différent d’un enfant à l’autre, mais il existe néanmoins des standards qui permettent de constater s’il y a un déficit à combler ou pas.

  • Les bébés de 0 à 8 semaines ont besoin de 16 à 20 heures de sommeil réparties entre la nuit et le jour,
  • Les bébés de 2 à 4 mois dorment entre 14 et 18 heures, dont environ 12 heures la nuit,
  • Avant 5 ans, les jeunes enfants dorment entre 10h30 et 12h pendant la nuit,
  • Le besoin en sommeil commence à diminuer progressivement à partir de 6 ans,
  • Le nombre de siestes diminue à mesure que l’enfant avance dans l’âge, jusqu’à arriver à une seule sieste par jour.

En fonction de ces données, il est possible de se rendre compte si un enfant présente un manque de sommeil.

Comment aider l’enfant à retrouver un sommeil apaisé ?

Les troubles du sommeil chez l’enfant résultent en grande majorité d’un mauvais conditionnement au moment du coucher. Après l’élimination de toute cause médicale d’un manque de sommeil, la mise en place d’une certaine approche comportementale peut être suffisante pour apaiser l’enfant et l’aider à s’endormir.

Pour les enfants, les rituels sont très importants pour rythmer leur quotidien et les rassurer. Il est ainsi recommandé aux parents d’instaurer des horaires réguliers pour le bain ou le dîner, et de répéter le rituel du coucher tous les soirs, dans une ambiance paisible et calme, sans forcément que les horaires soient trop rigides.

D’un autre côté, il est essentiel de rassurer les parents, afin qu’ils ne culpabilisent pas en laissant leur enfant s’endormir tout seul.

Si le problème devient grave ou persistant, alors les parents peuvent envisager d’autres alternatives, comme les traitements médicamenteux, un suivi pédiatrique ou une rencontre avec un guérisseur.

En quoi consiste le magnétisme pour enfants ?

Le recours au magnétisme est une solution peu commune, qui peut même paraître irrationnelle aux yeux de certains. Pourtant la rencontre avec un magnétiseur peut apporter une véritable réponse aux troubles du sommeil chez les enfants, grâce à son action apaisante qui facilite l’endormissement.

Le magnétisme consiste à remettre en circulation le fluide, ce qui a un effet positif sur le fonctionnement de l’ensemble du corps.

Même si elle est encore méconnue, de plus en plus de parents se tournent vers la thérapie magnétique en raison de ses vertus apaisantes. Cette méthode s’appuie sur l’utilisation des champs magnétiques à des fins thérapeutiques, et elle fait partie des médecines non conventionnelles. Une fois en contact avec la peau, les aimants utilisés en thérapie provoquent un champ magnétique qui influe sur la circulation sanguine.

Il n’existe aucune contre-indication pour l’utilisation du magnétisme sur l’enfant, car cette thérapie s’appuie sur un champ magnétique continu, et non sur des ondes nuisibles. La thérapie magnétique peut être efficace contre de nombreux troubles, et elle a prouvé son efficacité dans le soulagement des douleurs articulaires, des insomnies… Les aimants possèdent en effet des vertus décontractantes qui aident à calmer bébé facilitent l’endormissement.

Le magnétisme pour enfants aide à soulager plusieurs troubles comme les angoisses, les douleurs dentaires, les brûlures, les coliques, les maux de dos, le stress, ou encore les problèmes dermatologiques. Les enfants doivent être accompagnés de leurs parents lors d’une séance magnétisme, mais celle-ci peut aussi être pratiquée à distance, à l’aide d’une photo récente de l’enfant.

 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide