Le journal du net

Quel matériau pour les cloisons, les murs et les plafonds ?

L’aménagement intérieur est un processus qui optimise les pièces de la maison et contribue à l’isolation. Pour ce faire, il faut des matériaux adaptés. La plaque de plâtre, communément appelée cloison sèche est le premier matériau de construction pour les murs, plafonds et cloisons dans les maisons résidentielles, institutionnelles et commerciales. Elle offre également un contrôle acoustique, une économie, une polyvalence, une qualité et une commodité lorsque les joints sont de qualité. Retrouvez ci-dessous des astuces pour bien faire le jointement.

Comment bien faire un jointement ? 

L’assemblage de plaques de plâtre est le processus qui consiste à bien faire un jointement ou à renforcer le joint entre les plaques de plâtre pour leur donner un aspect lisse et sans relief. La construction de cloisons sèches est un travail complexe qui exige de la planification et de l’expérience. Les joints de cloison sèche, bien qu’ils puissent sembler être un travail d’amateur, sont un processus clé dans ce type de travail, leur installation correcte garantira l’esthétique et la finition de l’ensemble du travail.

Si vous voulez réaliser des travaux d’aménagement intérieur, notre plaquiste à Clermont-l’Hérault prend en charge la réalisation de jointement de grande qualité. Il intervient dans les travaux de finitions. C’est un spécialiste du jointage de plaques de plâtre pour les cloisons en rénovation et en construction pour les particuliers et les professionnels. 

Clermont-l’Hérault (34) une commune située dans le département de l’Hérault en région Occitanie. La ville compte plus de 9 001 habitants appelés les Clermontais. Elle est prisée grâce au marché du mercredi et le camping du lac du Salagou. On y trouve des monuments historiques, notamment le Couvent des dominicains et la Tour des anciens remparts.

Quelles sont les étapes d’un jointement de plaques de plâtre ?

Bien faire un jointement est un élément important de la construction en cloisons sèches. Mais il faut savoir quels matériaux utiles pour réaliser les joints. Ce sont les panneaux de plâtre, le ruban adhésif en papier, le composé de collage, le papier de verre de 150 grains, l’éponge à poncer pour les coins, la scie pour panneaux de gypse, la spatule ou lame pour les panneaux de plâtre, le masque anti-poussière et lunettes de sécurité (pour le ponçage).

Les panneaux de plâtre

Les panneaux de plâtre ou de cloison sèche vont normalement de 10 x 20 cm à 1,20 x 2,40 mètres. Bien que ces derniers, en raison de leur taille, nécessitent moins de travail, ils nécessitent un assistant pour l’installation et le transport. Quant aux épaisseurs, on les trouve de 50mm à 2cm, le 1,2cm étant une des plus populaires. Les plaques de plâtre peuvent comporter d’autres additifs qui les rendent résistantes à l’humidité et au feu.

Il faudra des rubans résistants aux hautes températures et nettoyer le mur ou le plafond qui supportera les panneaux.

La découpe et pose des plaques de plâtre

Il est essentiel que les extrémités des panneaux rencontrent un morceau de la traverse ou de la poutre à fixer à la structure. Pour ce faire, coupez avec un couteau à cloison sèche ou une scie, en vous assurant que l’extrémité du panneau se termine à l’intérieur du joint.

Vous pouvez ajouter de la colle le long de chaque épissure du montant sur lequel la plaque de plâtre sera mise en place. Vous devez enfoncer au moins quatre vis dans une rangée et le long de chaque épissure ou goujon à l’aide de la perceuse.

Le collage et fixation des joints

Pour coller et fixer les joints de manière uniforme, il faut placer plusieurs couches de mélange ou de remplissage.

À l’aide d’une spatule, insérez le ruban adhésif de façon serrée et régulière dans l’espace, et exercez une pression importante pour retirer la couche de base en dessous du ruban. Utilisez ensuite le mélange pressé et appliquez-le sur la bande. Pour terminer, réalisez le placement de la bande.

Le processus de ponçage des plaques de plâtre

Pour le ponçage des panneaux de gypse, vous aurez besoin d’une ponceuse à main, d’un papier de verre à 150 grains pour panneaux de gypse, d’une éponge à poncer les coins, d’un masque anti-poussière et de lunettes de protection. Il faut utiliser votre ponceuse à main et votre ponceuse à éponge pour retoucher les zones problématiques. Il faut aussi penser à marquer les dépressions et autres points qui ont besoin d’être comblés.

Vous pouvez finir le travail en remplissant les zones marquées avec de la pâte à joint et enfin en ponçant ces endroits lorsqu’ils sèchent.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide