Le journal du net

À quoi sert le contrôle des comptes d’une entreprise ?

Pour pouvoir exercer légalement son activité, une entreprise a l’obligation de réaliser différentes démarches. La production des comptes annuels en fait partie. Il s’agit plus précisément de documents établis en interne, présentant votre situation financière à un moment donné. Sauf pour quelques exceptions, la plupart des formes juridiques sont tenues de produire de tels documents une fois par an. Par la suite, ils seront soumis à un contrôle à différents niveaux. Cela consiste à examiner les patrimoines de l’entreprise afin de s’assurer que ceux-ci reflètent son image fidèle. Découvrez plus en détail dans cet article l’utilité de cette pratique.

Qu’est-ce qu’on entend par comptes annuels d’entreprise ?

Les comptes annuels sont des documents qu’une entreprise doit produire à la fin de chaque exercice. Ils peuvent être établis par un comptable salarié. Cependant, il est recommandé de faire appel à un cabinet d’expert comptable pour accomplir cette tâche. C’est le meilleur moyen de minimiser les erreurs contenues dans vos comptes. Ce qui est essentiel puisque ceux-ci seront soumis à différents types de contrôle.

Par ailleurs, les comptes de l’entreprise constituent un ensemble d’informations qui reflètent sa situation à un moment déterminé. En principe, ceux-ci démontrent ses performances économiques et financières passées. Ils peuvent aussi indiquer la façon dont elle prépare l’avenir. C’est pourquoi on les appelle également états financiers. Ce sont des documents importants pour tous les acteurs impliqués dans la vie de l’entreprise (actionnaires, dirigeants, salariés, partenaires…). Ces derniers s’y réfèrent pour apprécier sa santé financière.

Quoi qu’il en soit, toute entreprise commerciale doit produire des comptes comptables, à l’exception de celles bénéficiant du statut d’auto-entreprise. En tous cas, ceux-ci réunissent trois principaux documents :

  • Le bilan,
  • Le compte de résultat,
  • Les annexes comptables.

Le bilan

Le bilan annuel est un tableau qui montre la situation patrimoniale d’une entreprise à un moment donné. Plus précisément, il récapitule ce que celle-ci possède (actif) et ce qu’elle doit (passif). Il fait aussi apparaître distinctement les capitaux propres et les emprunts (les ressources mobilisées pour financer l’actif). Ce document doit donc être établi à la suite de l’inventaireannuel.

Le compte de résultat

Le compte de résultat affiche l’ensemble des charges et des produits et de l’entreprise au cours d’un exercice comptable. Il a pour vocation d’informer les tiers sur les performances de cette dernière. Ainsi, il se focalise sur les variations du patrimoine de celle-ci (gains et pertes). Ce qui permet de dégager un résultat net (bénéfice ou déficit).

Les annexes comptables

Pour bien informer les lecteurs des comptes annuels, la loi exige la production de plusieurs annexes. Celles-ci servent principalement à compléter les renseignements donnés par le bilan et le compte de résultat. Elles contiennent, entre autres, le tableau des dettes et créances, les faits caractéristiques de l’exercice, les méthodes comptables de l’entreprise…

Quel est le but du contrôle des comptes d’une entreprise ?

Le contrôle des comptes annuels correspond à l’examen des patrimoines de l’entreprise. De manière générale, il sert à s’assurer que les informations données reflètent exactement la situation de celle-ci. Toutefois, pour mieux comprendre cette pratique, il convient de connaître l’utilité des différents types de contrôle :

Le contrôle interne des comptes annuels

Le contrôle interne est réalisé par un expert-comptable figurant à l’ordre des experts-comptables. La plupart du temps, les sociétés confient cette tâche à un cabinet au vu de son importance. Elle vise à vérifier la conformité des informations contenues dans les comptes par rapport à la situation réelle de l’entreprise. Ce qui permet de rectifier les écarts de calcul, mais aussi de déceler les tentatives de fraudes. Il peut s’agir de fausses factures ou de produits manquants au niveau des stocks. En un mot, le contrôle interne sert à fiabiliser les procédures afin d’éviter les erreurs et les risques de fraudes.

Le contrôle externe des comptes annuels

Le contrôle externe des comptes annuels doit être accompli par un commissaire aux comptes (CAC). Ce dernier doit être nommé lors de l’assemblée générale des actionnaires pour une durée de six ans. Il a pour mission de réaliser l’audit comptable et financier de l’entreprise. Ce qui consiste à effectuer la vérification de sa comptabilité et la certification de ses comptes comptables.

Par ailleurs, certaines entreprises doivent engager un commissaire aux comptes (sociétés anonymes, sociétés en commandite simple, sociétés par actions…). Pour celles cotées en bourse, le contrôle est effectué par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), une entité publique indépendante. Dans tous les cas, le contrôle externe des comptes comptables est une contrainte légale.

La certification des comptes annuels

La certification des comptes annuels est l’une des principales missions du commissaire aux comptes. Cela consiste, en fait, à établir un rapport de certification en s’assurant du respect des points suivants :

  • La conformité et la régularité des états financiers de l’entreprise par rapport au plan comptable général.
  • La sincérité des comptes annuels (ils doivent être établis en faisant preuve de loyauté et de bonne foi).
  • Les comptes doivent refléter l’image fidèle de l’entreprise (principe de prudence et de la traduction financière de la réalité).

Ces quelques lignes vous ont permis de découvrir l’utilité du contrôle des comptes d’une entreprise. Le but de cette pratique est de présenter des informations comptables fiables, évitant ainsi les fraudes et les détournements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide