Le journal du net

Philippe Goj : “Il faut détecter les salariés qui supportent mal le télétravail”

Depuis le mois de mars 2020, il est devenu courant, voire incontournable d’avoir recours au télétravail dans de nombreuses entreprises. Pour certains salariés, ce mode d’organisation est inédit et regorge de défis inattendus et complexes à appréhender. Afin de maintenir la santé au travail, mais aussi de tenir l’activité de la structure à flot, il est fondamental de savoir détecter le mal-être de ces télétravailleurs.

Les difficultés attendues avec le télétravail

Etant donné la mise en place rapide, et souvent non-anticipée du télétravail, certaines difficultés ne peuvent être évitées. Tout d’abord, l’isolement professionnel, mais aussi plus largement personnel et social est favorisé par la configuration de télétravail. En effet, les échanges sont limités, et pour certains salariés vivant seuls, ce sentiment se voit exacerbé. Aux gains en termes de temps de transport et de flexibilité viennent se confronter des horaires allongés et une disponibilité parfois subis par les télétravailleurs.

Le Ciamt a d’ailleurs évoqué que le télétravail « favoriserait l’effacement de la frontière entre vie privée et vie professionnelle ». Concernant par exemple les personnes en télétravail, avec des enfants en bas âge, il peut être difficile de maintenir cette distinction. Enfin, s’agissant de la logistique, certains peuvent être mis en difficulté par un poste de travail non adapté.

Les conseils de M. Goj, président du Ciamt

Philippe Goj, président du Ciamt – l’un des principaux acteurs parisiens de la Santé dans le monde du travail – a donc prodigué des conseils afin qu’il soit plus aisé de détecter le mal-être d’un collaborateur dans la situation de télétravail.

Ainsi, dans un premier temps, le Ciamt recommande de prévoir un accompagnement des salariés à la mise en place du télétravail, en les formant et s’assurant qu’ils disposent des moyens nécessaires. Il est nécessaire de les conseiller dans cette transition, et les informer des services d’assistances qui peuvent être à leur écoute.

Par ailleurs, le président de la Ciamt souligne l’importance de la communication envers les équipes, qui passe, notamment, par un soutien aux managers. Ceux-ci pourront alors, en maintenant un lien régulier, détecter plus aisément les difficultés des équipes et évaluer les risques potentiels. En mettant également en place des chats en ligne, et en préconisant aux collaborateurs des pauses régulières, les effets de l’isolement et du stress pourront être atténués. Enfin, plus que jamais, il est nécessaire de rappeler le droit à la déconnexion des salariés.

Philippe Goj, fervent défenseur de la santé au travail

Goj est un entrepreneur français, spécialisé à l’origine dans le domaine de l’électricité et de l’électronique. Alors qu’il créé son entreprise de construction en 1991, il intègre également le bureau de la FEDELEC, dont il deviendra par la suite président jusqu’en 2017. C’est donc à travers sa carrière, et non sa formation, qu’il devient un fervent défenseur de la santé dans le domaine du travail des salariés. En janvier 2017, il est alors devenu président du Ciamt (Centre Inter-entreprises et Artisanal de santé au travail), concrétisation de cet engagement fort.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide