Le journal du net

Comment reconnaître un vrai couteau laguiole?

Les couteaux Laguiole soulèvent toujours de nombreuses questions. S’agit-t-il d’une marque? Est-ce un nom générique ? Comment savoir s’il s’agit d’un vrai couteau Laguiole ? Et pourquoi un ensemble coûte-t-il 400€ alors qu’il est possible de trouver un ensemble 6 pièces pour 10 euros seulement ? Sachez que chez Knivesandtools vous n’achetez que des couteaux d’origine. Mais qu’en est-il du reste ? Nous réponds à toutes vos questions !

À cause des nombreuses contrefaçons qui existent, il est donc capital aujourd’hui de savoir faire la différence entre le vrai couteau Laguiole et le faux.  Plusieurs points peuvent aider à reconnaître le véritable couteau. Il faut tout d’abord examiner la lame du couteau. Lorsque la fabrication est artisanale, on ne trouve pas souvent des dents, ce qui peut être un premier indice. La lame est d’une excellente qualité, souvent en acier ou en inox. Les signes les plus identifiables sur la lame restent donc une indication chiffrée, en bas de celle-ci, supposée être indicatrice de sa qualité. Le couteau Laguiole est aussi reconnu par le cachet Laguiole qui se trouve sur le milieu de la lame. L’absence de telles inscriptions peut laisser penser que c’est une contrefaçon.

Qu’est-ce-qu’un couteau Laguiole ?

Commençons par le nom de Laguiole : il s’agit d’un petit village de montagne. Le village de Laguiole est situé au cœur de la région de l’Aubrac dans le sud de la France. La fabrication de couteaux de poche et de table a commencé au XIXe siècle pour les bergers et les agriculteurs de la région de l’Aubrac.

Non loin de Laguiole se trouve Thiers, la capitale des couteliers français. Après la première guerre mondiale, les ateliers de coutellerie ont disparus de Laguiole pour apparaître à Thiers. À ce jour, il ne reste qu’un seul fabricant de couteaux présent dans le village de Laguiole : Forge de Laguiole. Une marque créée par des passionnés dans les années 80.

Artisanat véritable : chaque couteau est une œuvre d’art

Les véritables couteaux de poche et de table Laguiole se caractérisent par un savoir-faire artisanal traditionnel. Chaque couteau est fait à la main par le même artisan et ce de A à Z. Le beau limage au dos du couteau ainsi que l’abeille sur le manche sont caractéristiques de ces couteaux. De plus, ils utilisent des matériaux très spéciaux et uniques comme la corne de buffle, le bois de genévrier ou encore la dent de phacochère

Couteaux Laguiole contrefaits

En pratique cela signifie que n’importe qui peut mettre le nom de Laguiole sur un couteau. Peu importe où il est fabriqué ou comment. Ce modèle étant très populaire, il est utilisé par de nombreuses personnes. Il est donc facile de trouver des couteaux Laguiole sur les marchés ou dans les magasins même si ceux-ci n’ont rien à voir avec la tradition et l’histoire de ces couteaux. Ces couteaux sont souvent mis en valeur par un certification d’authenticité.

Histoire des couteaux laguioles

L’histoire des couteaux laguioles remontent déjà à près de deux siècles avec Casimir-Antoine Moulin, le premier coutelier forgeron. Ce dernier s’est installé dans le village Laguiole en 1829 où il a conçu le premier couteau avec une lame engagée dans un morceau de bois. Au tout début, le couteau laguiole était droit qui est simple, sans décor avec un ressort à cran forcé. Le manche, en os ou en ivoire se termine en forme de bec d’oiseau. Les années passent et le couteau s’améliore. En 1880, il dispose d’un poinçon et d’un tire-bouchon. Ce n’est qu’en 1900 que les décors apparaissent. D’abord, une fleur qui se modifiera quelques années plus tard en abeille ou en mouche. Les manches en ivoire sont sculptés en forme de pied de cheval, queue de crotale, bélier, papillon, trèfle… Depuis 1993, Gilbert Szajner a créé une marque déposée de Laguiole. Chaque couteau laguiole demande plusieurs heures, voire plusieurs jours de fabrication.

Chaque couteau est fait à la main par le même artisan et ce de A à Z.

Les couteaux Laguiole originaux ne disposent pas de système de verrouillage de la lame dans leur format original. Ils sont équipés d’un ressort donnant à la lame une résistance suffisante pour rester en position ouverte. Il n’y a cependant pas de ressort retenant la fermeture de la lame. Veillez donc à fermer votre couteau de poche en douceur afin que la lame ne soit endommagée par une fermeture brutale.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide