Le journal du net

Comment payer moins cher un jardinier avec un CESU ?

L’entretien d’un jardin peut être difficile, surtout lorsque celui-ci est assez grand ou que votre santé ne vous permet pas de vous y mettre régulièrement. Afin de réduire vos dépenses dans le paiement des services d’un jardinier, il y a le CESU. Depuis l’année 2017, les personnes qui font appel à un jardinier et à un organisme agréé ont la possibilité de se souscrire à la déduction fiscale. Pour embaucher un jardinier et bénéficier de cette aide, voici les informations à prendre en compte.

Les conditions pour des travaux de jardinage déductibles des impôts

Avant de trouver un jardinier à domicile : https://www.cmonjardinier.com/ , il est important de commencer par définir le type de prestation dont vous avez besoin. Les déductions fiscales qui sont proposées aux particuliers concernent les travaux d’entretien courant.

En d’autres termes, cette aide est octroyée aux personnes qui ont besoin d’aide pour des tâches occasionnelles qui ne demandent aucune compétence particulière au niveau de leurs jardins. Entre autres, il peut s’agir de la taille de la haie, la tonte du gazon, la cueillette de fruits… L’avantage fiscal attribué à chaque bénéficiaire est plafonné à 5000 euros par foyer fiscal et par an.

Tous les travaux importants comme l’élagage des arbres, la création de paysage et les prestations agricoles ne sont pas éligibles à l’obtention d’un chèque CESU. Dans le cas où vous habitez dans un domicile partagé ou en collocation, les aides sont attribuées aux parties privatives du logement. Si vous faites appel à un jardinier, cet endroit ne sera pas considéré comme étant un lieu privatif. De ce fait, vous ne pourrez pas obtenir une déduction fiscale sur les prestations d’un professionnel en jardinage.

Le profil type pour bénéficier d’une aide pour votre jardinier

Il y a des critères à respecter pour bénéficier d’une aide concernant les services que peut vous proposer un jardinier. Ce sont des exigences qui viennent s’ajouter aux conditions nécessaires pour être éligible à une déduction fiscale.

Premièrement il faut être un résident français. C’est-à-dire que votre domicile doit se trouver en France. Ensuite, il est primordial que le jardinier ou le personnel de service à la personne engagé soit salarié d’un organisme agréé. Il est également possible de solliciter ses services à travers les prestations d’une association. Autrement, il peut aussi être salarié d’une entreprise pour que les travaux qu’il réalise soient éligibles au crédit d’impôt.

Pour le choix du logement, vous avez la possibilité de bénéficier de la prestation au niveau de votre résidence principale, secondaire ou au niveau du domicile de vos ascendants. Dans le cas où vous n’avez pas de jardin à entretenir, vous pouvez aussi obtenir cette aide pour l’embauche d’une nounou ou d’un professionnel qui garde vos enfants.

Les modalités pour la déclaration des travaux

L’utilisation d’un formulaire spécifique est requise pour la demande de déduction fiscale suite au paiement des services de votre jardinier. Tous les renseignements exigés sont à indiquer au niveau du formulaire 2042RICI. Dans le cas où vous avez fait appel à un jardinier salarié, il faudra indiquer vos cotisations sociales et les salaires nets versés au cours de l’année. Si vous avez d’autres frais de gestion, il est important de les indiquer. Si vous êtes passé par une association pour trouver votre jardinier, il suffit d’indiquer la somme que le prestataire vous a facturée.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide