Le journal du net

Recherche de fuites sur plomberie : les différentes techniques ?

Une fuite est monnaie courante dans un appartement une maison. Cela cause de nombreux désagréments non négligeables comme les moisissures, les traces d’humidité, les odeurs de champignons, les traces jaunes ou vertes sur le mur, un écoulement d’eau tout le long du mur, les auréoles au plafond, les traces de rouilles. 

Une fuite d’eau peut également augmenter de manière subite la facture d’eau dans le logement. Cela peut également créer des cas d’inondation.  Heureusement, il existe différentes techniques pour la recherche de fuite.

Les différentes techniques de détection de fuite non destructive

 De nos jours, il existe un grand nombre de méthodes et outils qui permettent de trouver la source de toute fuite sans casser le mur, le plancher, la toiture, la piscine et les différents types de sols. Voici les nouvelles technologies couramment utilisée par les plombiers aguerris : 

  • La caméra d’inspection vidéo : c’est une technique qui permet d’explorer l’intérieur des conduits afin de déterminer tous les problèmes sous-jacents. La caméra va permettre une grande inspection des parois de la tuyauterie afin de se rendre compte de la moindre anomalie possible. La caméra permet d’enregistrer l’image de la fuite de manière très claire et nette afin de la retranscrire en direct sur un écran télévisé. 
  • La caméra thermique : la thermographie infrarouge permet de trouver toute anomalie au niveau des conduits, grâce à un système infrarouge. Cette spécificité permet d’avoir une idée de la variation de température ainsi que la perte de chaleur dans les canalisations. Cette méthode de recherche de fuite par caméra 94 favorise un gain de temps mais permet de réaliser des économies considérables sur le coût des travaux de réparation. 
  • L’électro-acoustique : c’est un outil basé sur le volume sonore que peut émettre une fuite d’eau dans une canalisation. Cette technologie permet de détecter toute anomalie à l’intérieur de la tuyauterie en augmentant le bruit émis par la fuite. Il s’agit d’une méthode  de détection de fuite sans casse de plus en plus prisé des plombiers aguerris. 
  • Le gaz traceur : c’est un outil efficace pour diagnostiquer tout problème au niveau des conduits sans la moindre difficulté. Le mélange gazeux permet de trouver les plus petites fuites possibles même dans les zones difficiles d’accès.  C’est une technique utilisée en dernier recours lorsque les autres méthodes ont atteint leur limite. Tel est le cas de la caméra infrarouge et l’amplificateur de son. 
  • La fluorescéine : aussi appelé colorant traçant,  cela permet d’acheminer la fuite d’eau à l’intérieur des conduits. Le colorant traceur est très efficace pour avoir une idée de l’emplacement précis de toute fuite d’eau dans les canalisations encastrées.
  • La technique par acoustique : contrairement à l’amplificateur de son, cette technique ne permet d’intensifier le volume sonore d’une fuite dans les tuyaux. La corrélation acoustique permet de mettre en corrélation tous les bruits de l’environnement ainsi que celle de la fuite afin de détecter son origine. 
  • Le fumigène : également connu sous le nom de technique par fumigation, cette méthode permet de se rendre compte de toute présence de fuite sans casser. Il suffit d’injecter de la fumée dans les zones suspectes afin de se rendre compte de la moindre anomalie possible.

En conclusion

Il existe différentes techniques sur la recherche de fuites sur plomberie. Il est important de faire le choix de la technologie en fonction des circonstances. Ainsi, il convient de faire le choix de la corrélation acoustique, la thermographie infrarouge, le gaz traceur, le colorant traçant, la caméra d’inspection vidéo, le fumigène, l’amplificateur de son et bien plus encore. 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide