Le journal du net

Phycocyanine : votre alliée anti-Covid ?

Derrière ce nom barbare, se cache un pigment. Et pas n’importe lequel, il s’agit de celui qui donne sa couleur bleue à la spiruline. Proche cousine des microalgues, cette cyanobactérie filamenteuse est très en vogue depuis plusieurs années en raison de ses propriétés nutritionnelles hors du commun. Et ces qualités, elle les doit principalement à la phycocyanine. Cette molécule est un complexe formé de protéines et de pigments intervenant dans la photosynthèse. Elle absorbe les radiations lumineuses pour convertir la matière minérale en matière organique, et ainsi permettre aux cyanobactéries de se développer et de se multiplier. Indispensable au fonctionnement des microorganismes qui l’abritent, ce pigment attire également l’attention de nombreux laboratoires. Mais pourquoi tous les regards sont actuellement tournés vers cette substance ? Nous vous révélons, dans cet article, tous les secrets de cette molécule exceptionnelle, de son histoire à sa consommation, en passant par ses bienfaits et ses potentielles vertus contre le Covid.

Toute une histoire !

Ce pigment bleu existe depuis la nuit des temps. En effet, les cyanobactéries constituent l’une des premières formes de vie apparues sur Terre, et ce sont elles qui, en créant une atmosphère respirable, ont permis le développement de tous les autres être vivants. Depuis bien longtemps, l’Homme consomme la spiruline. Bien avant l’arrivée des Colons en Amérique Centrale, les Aztèques récoltaient, dans le lac Texcoco, une curieuse boue bleue qu’ils nommaient “tecuitlat”. Au même moment, le peuple des Kanem-Bu faisait sécher une boue verte, appelée le “dihé”, issue du lac Tchad. Une fois séchée au soleil, ils obtenaient des galettes ayant une forte valeur nutritive. De chaque côté de l’Atlantique, le dihé et le tecuitlat contribuaient à lutter contre la faim. Plus récemment, au XXème siècle, le botaniste belge Jean Léonard a récolté un échantillon de ces galettes lors d’un voyage au Tchad et des analyses en laboratoire lui ont permis d’identifier la spiruline. Comprenant l’intérêt de cette cyanobactérie, un scientifique américain du nom de Ripley Fox a alors mené d’importantes recherches à partir des années 1975 pour rendre possible la culture de spiruline. Depuis cette même période, la spiruline et son super pigment sont très prisés par les amateurs de compléments alimentaires et d’aliments santé.

D’innombrables bienfaits

De nombreuses études ont été menées sur ce pigment de la spiruline et chacune d’entre elles (ou presque) a mis en évidence des effets bénéfiques sur la santé humaine.

Tout d’abord, il s’agit d’une véritable molécule « détox ». Elle a un fort pouvoir antioxydant dû à sa capacité à lutter contre les radicaux libres, le stress oxydatif et la peroxydation des lipides. Elle permet donc une diminution du mauvais cholestérol, un meilleur fonctionnement du foie et agit contre les effets du vieillissement. De plus, son action coupe-faim aide à la stabilisation et à la perte de poids.

Elle contribue également au bien-être quotidien, grâce à ses qualités anti-inflammatoires et anti-allergiques. Elle a aussi le pouvoir de soulager les douleurs chroniques et stimule le système immunitaire par l’activation des mécanismes de production des globules blancs. Ensuite, ce pigment est un allié de marque dans la lutte contre les maladies graves. Sa consommation prévient le risque d’AVC, permet de rééquilibrer la glycémie des personnes diabétiques et limite l’apparition des maladies neurologiques. En empêchant le développement des tumeurs et en induisant la destruction des cellules cancéreuses, elle est également une molécule protectrice conte le cancer.

Cette substance hors du commun a aussi un impact positif sur le fonctionnement du cerveau. Elle permet de limiter les troubles de l’attention et de la mémoire, mais aussi les insomnies et les effets de la fatigue.

Enfin, ce pigment est très prisé chez les sportifs. Il favorise la formation des globules rouges, ce qui permet une oxygénation plus efficace des cellules. De plus, il booste les performances physiques et limite les courbatures.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide