Le journal du net

Comprendre les étiquettes : que sont les carraghénanes ou E407 ?

Où le trouve-t-on ? Cet additif est assez courant. On le trouve dans 161 des 3 000 produits courants référencés dans la base « Open Food Facts », et 6,6 % des produits alimentaires notés par l’Institut Noteo. Ce sont essentiellement des desserts, confiseries, plats préparés et même une crème avec laquelle on fait des cheesecakes.

A quoi sert-il ? C’est un épaississant, c’est-à-dire qu’il sert à modifier l’apparence et la texture des produits.

Comment est-il fabriqué ? Cet ingrédient est issu d’une algue appelée « mousse irlandaise », récoltée au Brésil, au Chili ou même en Bretagne. Il ne subit pas de transformation industrielle.

Effets indésirables : Des doutes subsistent sur l’innocuité des carraghénanes. Cet additif est d’ailleurs classé par le Centre international de la recherche contre le cancer (Circ) dans la catégorie 3 qui indique que la recherche scientifique doit être plus poussée. « Certains lui attribuent une responsabilité dans des maladies intestinales », note par ailleurs Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille. « L’absorption d’E407, par des personnes atteintes d’un cancer digestif, pourrait accélérer le développement des cellules cancéreuses. En outre, un de son cousin modifié, qui n’est pas autorisé en usage alimentaire, apparaît lui dans la classification 2B du CIRC, et donc possiblement cancérogène », confirme de son côté Aurèle Clémencin, directeur scientifique de l’Institut Notéo.

Précaution d’usage : Peu utiles et objets de doute, les carraghénanes sont des additifs à éviter. « On les trouve le plus souvent dans des produits sucrés, c’est une raison de plus pour éviter de manger trop sucré », juge Jean-Michel Lecerf. Aurèle Clémencin conseille de son côté « d’envisager une certaine modération de consommation » et suggère de scruter les rayons car « des produits de la même gamme utilisent d’autres épaississants comme la gomme guar (E412) ou xanthane (E415) qui n’ont pas de risques connus ».

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide