Le journal du net

Dropshipping ou l’art de vendre sans stock

Le dropshipping fait partie des nombreuses façons de monétiser un site internet. Il est considéré comme étant une solution parfaite pour générer une marge importante de chiffre d’affaires. Actuellement, ce concept est à la mode. Pour mieux comprendre son fonctionnement, voici les informations cruciales à ne pas rater à son sujet. 

Simple définition du dropshipping

Le dropshipping comme celui indiqué par Olivier Allain est une politique de vente qui consiste à vendre des produits qui ne sont pas en stock auprès du vendeur. C’est un fournisseur qui prend en charge l’expédition de toutes les commandes que réalise un client. 

En d’autres termes, lorsqu’un client passe une commande sur une boutique en ligne, le vendeur va entrer en contact avec un fournisseur en dropshipping. C’est ce dernier qui se charge de lui expédier sa commande. Ce processus prend généralement plus de temps que la vende en direct qui implique d’avoir tous les produits en vente au niveau du stock. 

Marketplace et dropshipping

Le marketpkace ou place de marché et le dropshipping sont deux préceptes différents. Bien qu’ils soient assez similaires au premier abord, ce sont des démarches qui ne fonctionnement pas de la même façon. Une place de marché est un site de mise en relation entre vendeur et acheteur. 

En général, pour y accéder, il faut payer une cotisation ou donner des commissions sur chaque vente de produit. Ce sont les vendeurs qui prennent en charge l’envoi des commandes, leur retour et le service client. Cette technique est utilisée par de nombreux géants de l’e-commerce comme Ali Baba et Amazon.

En dropshipping, c’est le vendeur qui fixe les prix de chaque produit en fonction des prix appliqués au niveau de ses fournisseurs. Ce sont des derniers qui envoient la commande auprès du client sous le nom du vendeur. En revanche, c’est le vendeur qui se charge de la relation client. 

Les avantages du droshipping

Le dropshipping séduit de par ses divers avantages pour le vendeur qui œuvre dans la vente en ligne. Le premier avantage de ce précepte repose sur un faible apport de départ de la part du vendeur. Il n’est pas obligé d’acheter des produits dont il n’est pas sûr de vendre. Son investissement de départ se limite alors au développement de son site internet. 

En tant que vendeur, vous pouvez vous concentrer sur votre cœur de métier. Vous aurez plus de temps pour choisir vos produits et optimiser leur visibilité grâce à des campagnes publicitaires. Quant au fournisseur, il n’aura pas besoin d’investir dans la conception et la gestion d’une boutique en ligne. 

Le dropshipping vous permet de proposer un large panel de produit. Vous pouvez facilement adopter votre assortiment de produits. Grâce au système utilisé en dropshipping, tous les vendeurs peuvent gérer leur boutique en ligne à distance où qu’ils soient. 

Ses limites

En optant pour le dropshipping, vous perdez la main sur la satisfaction client. En déléguant la gestion des stocks et le traitement de toutes les commandes à vos fournisseurs, vous n’avez pas la garantie sur la qualité de vos produits. 

Même si un produit est défectueux, vous n’aurez pas la main sur la gestion et l’annulation de la vente de celui-ci. Le risque d’avoir un client insatisfait est beaucoup plus grand. Cependant, c’est un risque contrôlé, car il est possible de passer outre ce désagrément. Il suffit de choisir avec soin tous les fournisseurs avec qui vous travaillez. 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide