Le journal du net

C’est qui le patron sur Microsoft Azure ? Linux

Cloud Computing : Le système d’exploitation le plus répandu sur le cloud Azure de Microsoft aujourd’hui est Linux. L’OS libre a poursuivi sa croissance jusqu’à représenter désormais 50% de toutes les machines virtuelles déployées sur Azure.

Il y a trois ans, Mark Russinovich, le directeur technique d’Azure, la plateforme cloud de Microsoft, déclarait : « Une instance sur quatre [Azure] est sous Linux. » Ensuite, en 2017, 40% des machines virtuelles Azure (VM) étaient des VM Linux.

A présent, Scott Guthrie, vice-président exécutif du cloud de Microsoft, annonce : »Il s’agit désormais de la moitié, mais cela varie d’un jour à l’autre car nombre de ces workloads sont élastiques, mais parfois un peu plus de la moitié des machines virtuelles Azure sont des Linux. »

« Chaque mois, Linux monte »

Microsoft a par la suite précisé que « environ la moitié des machines virtuelles Azure sont Linux ». En effet, sur le cloud de Microsoft, Linux, et non Windows Server, est désormais, au moins une partie du temps, le système d’exploitation le plus populaire.

Et Windows Server ne reviendra pas dans la course de sitôt. Guthrie précise en effet que « chaque mois, Linux monte. » Et les utilisateurs d’Azure ne sont pas les seuls à se tourner vers Linux.

« Les services Azure natifs sont souvent exécutés sous Linux » ajoute encore Guthrie. « Microsoft construit davantage de ces services. Par exemple, Software Defined Network (SDN) d’Azure est basé sur Linux. »

Par ailleurs, Microsoft ne cantonne pas son adoption de Linux à Azure.

« Voyez notre sortie simultanée de SQL Server sous Linux. Tous nos projets fonctionnent maintenant sous Linux » soutient Guthrie.

Pourquoi Microsoft rejoint-il le mouvement en faveur de Linux ? Comme le soulignait Russinovich quelques années auparavant, Microsoft a commencé à se tourner vers les logiciels libres et Linux, car il s’agit d’une « décision commerciale pragmatique. »

Le directeur technique de Microsoft, Raghu Ramakrishnan, expliquait récemment : « nous rencontrons des clients là où ils sont, et si vous voulez Linux en particulier, nous vous donnerons Linux; si vous voulez MySQL, alors nous vous donnerons MySQL; vous voulez NoSQL, nous vous donnerons NoSQL – cela signifie que vous devez faire partie de l’open source, l’open source par nature est une affaire de communauté. »

Même Steve Ballmer aime Linux

Guthrie développe :

« Cela a commencé il y a plus de 10 ans quand nous avons ouvert ASP.NET en open source. Nous avons reconnu que l’open source est quelque chose dont tous les développeurs peuvent bénéficier. Ce n’est pas bien, c’est essentiel. Ce n’est pas juste du code, c’est la communauté. Nous ne faisons pas que publier du code sur un site Web, nous publions à présent notre feuille de route et travaillons avec des contributeurs externes. »

Guthrie ajoute à titre d’illustration :

« GitHub compte aujourd’hui plus de 20.000 employés Microsoft. Nous disposons désormais de plus de 200 projets open source. Nous sommes à présent le plus grand promoteur de projets open source au monde. »

On est bien loin de la philosophie promue par l’ancien PDG de Microsoft, Steve Ballmer, qui qualifiait Linux de « cancer ». Toutefois, même Ballmer, qui a quitté la direction de Microsoft il y a 5 ans, exprime désormais son engouement pour  Linux.

Mais quelle distribution de Linux Microsoft et ses clients Azure privilégient-ils aujourd’hui? Guthrie ne le précise pas, ajoutant cependant que l’éditeur entretient « des relations étroites avec Red Hat, SUSE et Canonical. »

Au moins huit distributions Linux sont disponibles sur Azure. Quel que soit le système Linux que les entreprises utilisent, Microsoft et Guthrie souhaitent qu’elles sachent qu’elles bénéficieront d’un support complet sur Azure.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide