Le journal du net

Rédaction SEO : comment rédiger un article de blog optimisé?

La rédaction d’un article de blog , ne représente que la moitié du chemin à parcourir pour créer un contenu qui suscite l’intérêt des consommateurs et les convertit. Les spécialistes du marketing savent qu’il est également important de garder un œil sur le blog. L’optimisation des moteurs de recherche (SEO) est un moyen intelligent d’y parvenir, en attirant organiquement des lecteurs sur votre blog et en augmentant la visibilité de votre site web. De plus, le trafic que vous attirez de cette manière sera constitué de lecteurs intéressés et engagés, car ils ont trouvé votre blog en saisissant des mots-clés pertinents sur Google (ou d’autres moteurs de recherche). Avec un référencement efficace, vous avez déjà surmonté l’obstacle consistant à susciter l’intérêt initial du lecteur. Si vous avez correctement optimisé vos articles, les utilisateurs qui se retrouvent sur votre blog seront déjà impatients de consommer le contenu que vous avez créé.

 Les caractéristiques de la rédaction SEO

Le premier élément auquel il faut penser est certainement le titre principal, qui, en référencement, est identifié par H1. Le titre doit être clair et concis et doit contenir le mot-clé principal. Il est important de souligner que le H1 est généralement différent du titre SEO (balise titre), c’est-à-dire le titre cliquable qui apparaît dans les résultats de recherche, qui doit être court et convaincant en respectant la longueur d’environ 60/70 caractères. En matière de SEO on lit régulièrement qu’il faut 300 mots minimum pour avoir une chance de bien référencer une page dans Google. Afin de vous garantir un texte optimisé et bien rédigé, il est conseillé de se tourner vers un service de rédaction web. Le titre SEO est accompagné de la méta-description, un texte d’environ 150 caractères qui décrit le sujet de l’article de blog et sert à convaincre l’utilisateur de cliquer sur le lien. Le H1 doit être suivi d’une introduction qui présente les sujets qui seront abordés dans le billet de blog. L’introduction doit être claire et indiquer le chemin qui sera suivi dans le texte jusqu’à la conclusion, afin d’inciter l’utilisateur à poursuivre sa lecture.

Dans le cadre d’une rédaction SEO, les paragraphes et sous-paragraphes du texte doivent suivre une hiérarchie basée sur leur pertinence. Par exemple, les paragraphes principaux ont pour en-tête H2 et les sous-paragraphes approfondis sont classés en H3. Cette subdivision est importante non seulement pour l’optimisation du référencement, mais aussi parce qu’elle organise visuellement le texte, le rendant plus facile à lire pour garder l’attention du lecteur.

Ce que nous venons d’énumérer ne sont que quelques lignes directrices pour la rédaction d’un article de blog. Cependant, le référencement évolue constamment pour répondre rapidement aux nouveaux comportements et besoins des utilisateurs. La recherche vocale est la démonstration la plus récente de cette évolution : quelle influence a-t-elle sur la rédaction ?

Comment optimiser le texte pour la recherche vocale ?

L’utilisation croissante des dispositifs de reconnaissance vocale a changé la façon dont les gens font des recherches sur le web. Pour réagir à ce nouveau comportement des utilisateurs, il faut adopter de nouvelles stratégies d’optimisation du contenu. Cela signifie que le copywriting doit également s’adapter et suivre les nouveaux apports du référencement.

La recherche vocale de Google exige une réponse claire et concise. La plus grande difficulté consiste à formuler un texte concis dans une perspective de questions-réponses (par exemple, en suivant la structure d’une FAQ) qui inclut des mots-clés à longue traîne. Selon des recherches ,un résultat de recherche vocale est composé en moyenne de 28 mots.

 Un autre aspect très intéressant qui ressort de cette étude concerne le mot clé principal : seuls 1,6 % des résultats de recherche contiennent le mot clé dans la balise title. Cela signifie que, après avoir analysé un contenu, Google propose comme résultat celui qui peut répondre de manière plus cohérente à la requête, indépendamment de la présence ou de l’absence du mot-clé dans le titre. On peut donc dire que l’optimisation de la balise title dont nous avons parlé précédemment, n’a pas la même pertinence pour le référencement par recherche vocale.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide