Le journal du net

Journée mondiale sans pantalon

Le 13 Janvier de chaque année est la journée mondiale sans pantalon  ou le mouvement  “No Pants Subway Ride”. De quoi s’agit-il ? Dans des villes comme BerlinNew YorkLondres PragueTokyo,  ou Paris, plusieurs usagers empruntent le métro… en sous-vêtements.  Le seul but de cette manifestation est de faire sourire. « Il n’y a pas de visée politique ni sociale, ce sont simplement des gens qui veulent monter dans un tramway et enlever leur pantalon« , témoigne un participant.

C’est ainsi que la « Journée mondiale sans pantalon » a été vécue sur certaines lignes de métro.

Malgré le froid, les passagers des métros de Londres et de New York se sont joints au No Pants Subway Ride qui s’est tenu dans différentes villes. Pantalons et jupes dehors. C’était l’engagement de centaines de personnes à New York ont défié les basses températures par une journée froide de cette saison d’hiver, de voyager sans pantalon ni jupe dans le métro pendant l’événement annuel « No Pants Subway Ride ». L’ambiance était festive et de camaraderie comme s’ils s’étaient connus toute leur vie. Corps bien profilés, minces, ou en surpoids. Cela n’importait à personne, pas plus qu’à leur groupe ethnique et il y avait des gens de tous âges. Ce fut une journée pour s’amuser malgré le froid intense. Une soixantaine de grandes villes doivent participer à l’événement « No Pants Subway Ride » destiné à apporter un « grain de folie » dans le quotidien des citadins.

Sans pantalon dans le métro de Montréal

Dans le cadre de la journée mondiale «sans pantalon dans le métro», une dizaine de jeunes se sont dévêtus dans les stations du métro de Montréal, dimanche.

C’est avec très grand sérieux que les participants se sont déshabillés devant les regards perplexes et amusés des passagers du métro.

Cette initiative cocasse qui se fait un peu partout à travers le monde s’est popularisée à Montréal grâce aux réseaux sociaux. Dans plusieurs grandes villes, les gens ont bravé le frimas pour prendre le métro sans pantalon.

Le mouvement «No pants subway ride», né en 2002 à New York, s’est depuis étendu à d’autres grandes villes, dont Washington, Toronto ou Mexico.

Mondialisation

A Pékin, ils n’étaient qu’une poignée à avoir osé sortir dans cet accoutrement. « Je veux montrer que (les Chinois) s’internationalisent », a expliqué Huang Li, plus de 20 ans, en sous-vêtement bleu à pois. « Les gens disent que je suis folle ».

Quelques dizaines de personnes à Hong Kong, expatriés et jeunes pour la plupart, ont aussi pris le « MTR » dans le (presque) plus simple appareil.

Les créateurs de la manifestation, Improv Everywhere, tablent sur 3900 participants cette année à New York.

Le but de l’événement

Selon ses organisateurs, le but de l’événement n’est pas d’offenser, mais de « faire rire » et de s’amuser. Les groupes se sont réunis à six endroits de la ville, où on leur a demandé de se diviser en petites équipes et, s’ils étaient interrogés sur leur comportement pendant l’événement, ils devaient dire  » oublié leur pantalon à la maison « . Au Foley Square, dans le quartier des tribunaux et à quelques pas du New York City Hall de Manhattan, l’un des points de départ, ils arrivèrent peu à peu et bien qu’ils ne se connaissaient pas, cela ne comptait pas non plus. Ils ont partagé leur but de s’amuser. C’est toujours embarrassant d’être pris avec son pantalon baissé. Mais quand des milliers d’autres baissent leur pantalon pour une tradition bizarre, l’embarras peut se transformer en joie.

C’est exactement ce qui se passe dans les stations de métro des grandes villes le 13 janvier de chaque année. Le 13 janvier, les habitants de Berlin, Londres, New York, Toronto, Chicago et de nombreuses autres villes ont célébré la 17e Journée sans pantalon en enlevant leur pantalon et en prenant le métro. L’événement, aussi appelé ‘No Pants Subway Ride’, se déroule principalement dans les stations de métro populaires des grandes villes. L’intention est de surprendre les autres passagers. Des milliers de navetteurs, qui sont entrés dans les stations de métro sans leur pantalon, ont montré leurs sous-vêtements colorés au monde entier. Beaucoup ont même partagé des photos de l’occasion sur les médias sociaux.

« C’est vraiment un bon moment. Nous voulons simplement que les gens aient l’esprit ouvert et s’évadent de la prison des pantalons « , a déclaré Paddy Jane, capitaine de la No Pants Society, aux journalistes du Canada.

La National Gallery de Trafalgar Square, à Londres, était pleine de gens sans culotte qui sont ensuite montés à bord de trains sur différentes lignes de métro à travers la capitale. En dehors du Canada et des États-Unis, l’événement a un grand nombre d’adeptes au Royaume-Uni, en particulier à Londres.

« On a lu un article et on a trouvé ça hilarant. Je n’étais pas nerveuse. J’aime bien le sentiment qu’il y a derrière, au lieu d’avoir la lèvre supérieure raide, c’est rire un peu « , a dit un résident de London.

À la fin du voyage en métro, qui s’est terminé à Union Square , les participants ont été invités à célébrer l’acte en buvant dans une zone locale, où la seule exigence d’entrer était « ne pas porter de pantalon. L’événement s’est tenu pour la première fois en 2002 à New York et s’est progressivement étendu à d’autres villes telles que Washington, Londres, Berlin, Varsovie et Prague, qui ont rejoint la seizième édition de cette initiative particulière. Même le froid ne les a pas empêchés de voyager sans pantalon dans le métro !  A Paris pour cette journée des conditions sont exigées : «Être prêt à prendre le métro sans pantalon et être capable de garder un air sérieux en le faisant», écrivent les organisateurs parisiens sur leur page Facebook. Les participants ne doivent sous aucun prétexte se parler, invités au contraire à vaquer à leurs occupations habituelles. «Dès que les portes se ferment à l’arrêt avant le vôtre, enlevez votre pantalon (…). Si quelqu’un vous demande pourquoi vous avez retiré votre pantalon, dites-lui qu’il vous gênait ou que vous aviez trop chaud», recommandent les organisateurs.

 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide