Le journal du net

Coupon de réduction : définition

Les bons de réduction ou les coupons de réduction sont des billets papier qui réduisent généralement la valeur ou le pourcentage des achats de produits au cours d’une période de validité donnée ou sous certaines conditions. Cette technique commerciale vise à toucher un stock bien défini d’un produit ou d’affluer et d’accroitre le trafic des consommateurs sur un magasin ou espace de vente spécifique. Pour dire simple, c’est une tactique commerciale orientée visant à inciter les clients à consommer et acheter leurs produits ou services.

Développement du couponnage :

En 2013, la plateforme Tradedoubler a mené une nouvelle étude auprès de 2 500 consommateurs dans six pays d’Europe, dont la France. Les résultats ont montré que 52% d’entre eux ont consulté le site des codes promotionnels avant d’acheter le produit.

Plusieurs sites se sont spécialisés dans cette pratiques et propose des coupons à délai comme si c’était des ventes aux enchères, des réductions pouvant atteindre 70% mais uniquement en faisant appel à leur prestation d’intermédiaire. Ces sociétés signent un objectif soit un nombre de vente considérable contre une remise des prix et bien entendu leur commission. Ensuite, ils s’occupent de diffuser une grande et large compagne de publicité touchant tous les supports pour saisir et d’impressionner le maximum possible de prospects et les traduire en clients potentiels.

Les supports de diffusion sont multiples. Internet est le support de diffusion le plus utilisé pour sa vitesse de propagation organique le plus rapide, et plus précisément la publicité payante et le partage gratuit sur les réseaux sociaux.
La distribution des Flyers et des catalogues contribuent également à toucher plus de prospect. Cela dit, la présentation de l’offre doit être correctement étudiée pour attirer le maximum possible de cible.
La publicité sur les supports classiques tels que la télévision, la radio, les panneaux publicitaires peut toucher un grand nombre de personnes. Unique souci, le prix de la publicité reste extrêmement cher. Le jeu vaut la chandelle tout de même.

Ces coupons de réduction combleront le vide commercial hors période des soldes soit Janvier/Février et Juillet/Aout.

Des sites de vente en ligne ont aussi adopté cette technique commerciale. Ils proposent le cumule de point de fidélité pour chaque article acheté. Une fois le nombre de point cumulé atteint un certain seuil fixé par le vendeur lui-même, ce dernier supprime ces points contre la communication d’un code promotionnel ou d’un coupon de réduction afin que le client en bénéficie lors de ces futurs achats. N’est-ce pas une excellente façon de fidéliser ses clients et de concrétiser un maximum de commande.

Le journal du net

Pourquoi suivre une formation en habilitation électrique

Une intervention électrique présente surement des risques d’électrocution et d’incendie. Les artisans qui exercent des métiers dans le secteur de l’électricité doivent impérativement être habilités à effectuer des interventions sécurisées. C’est pour cela qu’il est important et même primordial de suivre une formation en habilitation électrique pour avoir les aptitudes nécessaires. Qu’est-ce que l’habilitation électrique ? Quelle est l’utilité d’une formation en habilitation électrique ?

L’habilitation électrique obligatoire, qui résulte de la norme NF C 18-510, concerne bien sur les électriciens mais aussi l’ensemble des corps d’état du bâtiment (plaquistes, plombiers, peintres, menuisiers, maçons …,) et d’autres opérateurs comme les magasiniers, les informaticiens, les diagnostiqueurs, etc… Tout le monde est concerné quel que soit son statut dans l’entreprise : salariés, intérimaires, sous-traitants, etc…

Habilitation électrique : qu’est-ce que c’est ?

La manipulation des dispositifs électriques constitue un danger réel pour le personnel d’une entreprise. Pour cela, le fait de suivre une formation en habilitation électrique est exigé par la loi pour l’ensemble des personnes concernées. Il s’agit d’un certificat qui atteste de leurs aptitudes à réaliser le travail selon les normes de sécurité requises. Cette attestation est différente d’un diplôme en électricité, elle ne constitue donc pas une preuve des compétences professionnelles d’un employé.

L’habilitation est attribuée de manière individuelle et ne peut être transmise à un tiers. Le professionnel doit donc disposer d’une habilitation et le conserver durant l’exercice de sa fonction. Ce certificat représente plusieurs niveaux d’autorisations pour manipuler des dispositifs de diverses puissances.

Utilité d’une formation électrique

La formation en habilitation électrique est obligatoire. Elle est nécessaire pour apprendre à réaliser des interventions sur des installations électriques sous des conditions sécurisées. Cette formation doit également être suivie par les employés qui exercent leur fonction à proximité de dispositifs électriques. Un certificat est ensuite délivré par le médecin de travail aux personnes formées à l’issue de l’apprentissage.

Par exemple, si vous devez effectuer des opérations électriques au niveau des chantiers, il est nécessaire d’obtenir une habilitation B2, BR et BC. L’attestation est obligatoire pour tous les professionnels qui prennent en charge des travaux en BT ou HT (basse tension ou haute tension). En France, l’habilitation électrique est régie par la norme NF C18-510 qui oblige les entreprises à former leurs employés aux nouvelles normes en termes d’autorisation électrique. Cette mesure est indispensable pour garantir la sécurité du personnel d’une société, mais également des biens. Retrouvez plus d’information sur ce lien : https://habilitations-electrique.fr/formation/formation-habilitation-electrique-b1-b2-bc-br-b1v-b2v/

Délivrance du titre d’habilitation électrique

L’employeur doit être sûr qu’un certain nombre de critères soient respectés avant de délivrer une habilitation. Il doit notamment vérifier que :

  • L’employé ait effectué une formation adaptée aux diverses opérations à effectuer dans le cadre de son activité.
  • L’employé ait bien compris cette formation (en théorie et en pratique) en consultant « l’avis après formation » délivré par le formateur ou l’organisme de formation.
  • L’aptitude médicale délivrée par la médecine du travail prenne en considération les différents risques auxquels le salarié sera exposé.
  • L’employé soit bien en possession de son carnet de prescriptions, éventuellement complété par des instructions de sécurité relatives à son activité.
  • Pour les travailleurs indépendants qui travaillent directement sur des chantiers, la délivrance d’une habilitation n’est pas obligatoire, ils doivent cependant avoir la connaissance des risques liés à l’électricité et connaitre les mesures de prévention qui peuvent être mises en place.
Le journal du net

Les centres d’intérêt de Philippe Goj

Mettre en accord la passion, l’ambition et le métier est-il possible ? Beaucoup pensent que cette idée est difficile à envisager. Pourtant, c’est exactement ce que Philippe Goj a fait en alliant sa passion héritée de son père et son désir d’améliorer la médecine du travail.

Le domaine de l’électricité et de l’électronique

Influencé par le travail de son père, Philippe Goj montre un grand intérêt pour l’électricité et l’électronique. Afin de s’investir davantage, l’entrepreneur avait décidé d’approfondir sa connaissance dans ce domaine.

Dans le monde du travail, les risques liés à la maladie mentale chez les salariés s’avèrent assez inquiétants. Conscient qu’une prise de mesure préventive doit être prise, Philippe Goj a décidé de se focaliser sur les solutions envisageables.

Suite à une interview avec Philippe Goj, voici une idée de sa perception concernant l’évolution des métiers liés à l’électricité et à l’électronique ainsi que leur cadre réglementaire. Il a évoqué les effets des changements climatiques sur les artisans électriciens. En surcroît, il a parlé des impacts de l’inadaptation des matériels et leurs lourdeurs. Philippe Goj semble aussi regretter l’absence d’offre standard pour les particuliers qui souhaitent faire des modifications dans leur logement. Ces derniers, en effet, désirent recevoir des parents âgés, ou seulement développer les automatismes de leurs maisons individuelles pour leur plaisir personnel. L’entrepreneur a par la suite, insisté sur le fait que la fibre optique et la demande d’appareils de régulation de la consommation d’électricité constituent un grand facteur de croissance pour l’activité des artisans électriciens. Selon cette même interview, il trouve que l’inadaptation des normes applicables reste regrettable.

Les convictions du président du CIAMT

Philippe Goj ne s’est pas limité au domaine de l’électricité. Il a élargi sa connaissance vers tous les domaines du travail. Après plusieurs expériences dans le monde de l’entrepreneuriat, il a remarqué qu’avec des collaborateurs en bonne santé, la société empoche un plus grand bénéfice. Phillip Goj a donc investi dans la médecine du travail.

Depuis que Philippe Goj est à la tête du CIAMT, il a créé une réforme. Créer le CIAMT ou le centre de médecine du travail qui vire plutôt à la prévention est son principal objectif. La réforme consiste à déterminer en avance l’apparition des maladies mentales et autres maux du travail. L’entrepreneur a propulsé cette idée vers toutes les entreprises parisiennes qui ont déjà adhéré au centre et ceux qui ne le sont pas encore, en partageant des informations, et en sensibilisant des employeurs et des employées. Ainsi, ils sauront quoi faire pour éviter ces maladies et assurer le bien-être des travailleurs. La médecine du travail préconise aussi plusieurs points : la prise de pause régulière dans les entreprises, la mise en place d’une meilleure communication et la mise à disposition de certains outils.

Sa carrière dans l’artisan électricien a poussé Philippe Goj vers une autre porte c’est-à-dire vers la médecine du travail. Actuellement, il continue d’inciter les entreprises à adhérer au CIAMT afin qu’elles puissent bénéficier de ces aides précieuses.

Le journal du net

ERP ou CRM : Que choisir

Dans un contexte technologique en constante évolution, les entreprises sont obligées aujourd’hui de faire face à un véritable défi d’intelligence organisationnelle. Pour assurer la réussite de leur virage digital, elles ont besoin d’outils modernes pour répondre à leurs besoins de gestion et de management.

C’est précisément à ce moment-là qu’entrent en scène des solutions telles que les ERP ou les CRM. Ces outils permettent en effet de répondre à des enjeux organisationnels mais aussi stratégiques, en offrant des solutions adaptées aux problématiques logistiques et décisionnelles des entreprises qui choisissent de les mettre en place.

L’ERP : une meilleure gestion globale de l’entreprise

L’ERP est défini comme étant un logiciel qui accompagne l’entreprise dans le pilotage de sa gestion et l’amélioration de sa relation client. Son objectif est donc de centraliser et de coordonner l’ensemble des informations pertinentes pour l’activité de l’entreprise. Son fonctionnement s’appuie sur une base de données commune à tous les services de l’entreprise. C’est pour cela qu’il est considéré comme étant au fond du bon fonctionnement de la structure synonyme de performance et d’optimisation des coûts.

Également appelé « progiciel de gestion intégrée », l’ERP couvre la totalité du périmètre de gestion de l’entreprise, à savoir :

  • La gestion des achats
  • La gestion des ventes et de la gestion commerciale
  • La gestion comptable et financière (contrôle de gestion, budgets)
  • La gestion des stocks (logistique, transport, etc.)
  • La gestion des ressources humaines (personnel et paie)
  • La gestion des fournisseurs
  • La gestion de la distribution

Un ERP est généralement se caractérise généralement par une architecture modulaire, d’où l’utilisation du terme de « gestion intégrée ». C’est-à-dire qu’il regroupe plusieurs modules  connectés entre eux et qui se partagent les mêmes informations. L’entreprise profite donc d’une meilleure visibilité en ayant accès à l’ensemble des données qui lui sont importantes au sein d’une seule et même interface. L’ERP renforce également la qualité et la sécurité de ces données grâce à l’automatisation d’un certain nombre de processus. Les données peuvent par ailleurs être exportées ou enregistrées  n’importe quand.

Les avantages en rapport avec la mise en place d’un ERP au sein de l’entreprise sont donc multiples : optimisation du processus de gestion, homogénéisation du système d’information gain de temps et réduction des coûts. Multilingue et multidevise, l’ERP est également parfaitement adapté à un marché mondial.

.

Le CRM : la fidélisation sur le long terme

LE CRM ou « Customer Relationship Management » a pour objectif d’améliorer la relation entre l’entreprise et ses clients pour les fidéliser. Cela passe par une mutualisation des données et des interactions avec les clients, offrant une meilleure visibilité et une analyse plus poussée de ces informations qui représentent souvent des volumes importants.

Grâce au CRM, les commerciaux peuvent  facilement gérer leurs contacts à travers des fiches clients détaillées et personnalisables. Celles-ci contiennent toutes les informations importantes. Ils peuvent ainsi identifier les prospects « chauds » ou ceux à relancer en priorité, en fonction de leur progression dans le parcours d’achat. L’expérience utilisateur peut être personnalisée grâce à l’anticipation du comportement d’achat, améliorant par la même occasion la satisfaction client.

Le CRM permet également d’améliorer le suivi des affaires et, plus globalement, celui de la relation client. Il offre généralement des rapports clairs et détaillés sur l’ensemble de l’activité pour évaluer la performance commerciale et identifier d’éventuels axes d’amélioration. Les commerciaux sont plus motivés à atteindre leurs objectifs en bénéficiant d’une vision claire et immédiate de leurs résultats.

L’utilisation d’un CRM est indispensable pour toute stratégie intégrant des objectifs de croissance pour améliorer son efficacité opérationnelle et sa capacité d’interagir au bon moment avec les bonnes personnes. Elle s’intègre aussi au sein de la stratégie digitale de l’entreprise en lui permettant de mieux connaître sa clientèle et donc, d’optimiser ses campagnes de communication et de marketing. Une fois encore, l’analyse des données permet de mieux comprendre les comportements d’achat des internautes et d’anticiper leurs besoins. Elle est aujourd’hui considérée comme un véritable levier de croissance pour les entreprises qui saisissent l’opportunité d’entretenir une relation personnalisée avec leurs clients.

Pour répondre à notre principale question, à savoir celle du choix entre l’utilisation d’un ERP ou d’un CRM, la réponse est suivante : les deux sont nécessaires et complémentaires, notamment au niveau de l’exploitation des volumes de données qui sont toujours plus massifs. Néanmoins, la mise en place de chacune de ces deux solutions nécessite une vraie réflexion d’ensemble de la part de l’entreprise. Qu’il s’agisse de l’ERP ou du CRM, tous deux doivent s’intégrer de façon optimale dans le processus organisationnel et stratégique déjà existant : pour être sûr de répondre aux besoins métiers qui peuvent être spécifiques, pour s’adapter au système d’information et pour garantir en permanence la pertinence des données.

D’un côté, l’ERP doit permettre d’adopter une approche globale tout en faisant intervenir des modules indépendants, ce qui peut entraîner des coûts. De l’autre, le CRM doit permettre de répondre à des objectifs clairs et précis pour que la solution choisie soit la mieux adaptée.

Pour en savoir plus sur notre  fournisseur de solution ERP & CRM, suivez le lien https://www.artis.fr/

Le journal du net

Choisir la bonne agence digitale

Actuellement, le développement et la performance d’une entreprise dépend en grande partie du digital. Quelle que soit la taille de l’entreprise, internet est devenu un vrai levier de croissance. Ainsi, il convient d’établir une présence sur le web en utilisant toutes les ressources possibles. Mais pour cela, il faut faire appel à une agence digitale. Et pour atteindre vos objectifs, vous devez choisir la meilleure agence web. (suite…)