Le journal du net

Kevin Rivaton : défenseur engagé du tourisme responsable

D’origine franco-libanaise, Kevin Rivaton est un époux et père de famille comblé. Il voit le jour le 30 août 1982 à Beyrouth au sein d’une famille mixte et est un fervent défenseur du tourisme éthique et du développement durable.

Une enfance multiculturelle épanouie

Fils d’un père expert en bâtiment, Jacques Rivaton, et d’une mère standardiste au sein d’une agence de tourisme, Myriam Rivaton, Kevin est le cadet d’une fratrie de 2 enfants. Il grandit bercé par les récits de missions de sa mère. C’est au terme de ses études primaires en 1992 que la petite famille quitte Beyrouth et s’installe en France. Kevin s’inscrit au Collège Notre Dame de la Providence à Vincennes où il poursuit ses études secondaires et obtient, 6 ans plus tard, un baccalauréat ES en économie.

Parcours universitaire et professionnel

Intéressé dans un premier temps par des études en économie, Kevin Rivaton accède à l’École de Commerce de Toulouse à l’issue d’un concours ACCES et SESAME, et quitte la maison familiale. Une fois sa licence en économie en poche, il décide d’embrasser son grand rêve. Il s’inscrit en Master en Science Internationale du Tourisme, Marketing et Management au sein de la même école, et enrichit ses connaissances sur le tourisme. Juste avant la fin de son Master, il est invité à prendre part à un voyage pour l’Amérique du Sud lors d’un programme d’échange scolaire. Il l’effectuera en compagnie de son meilleur ami et en profitera pour s’imprégner de diverses cultures : vénézuélienne, colombienne et péruvienne.

Aussitôt diplômé, Kevin intègre le cabinet Marinat Voyage, au sein duquel il va travailler pendant 2 ans, puis le cabinet Opodo qu’il quitte au bout de 6 ans pour se mettre à son compte comme Consultant en Ingénierie Touristique. Il offrira alors ses services à plusieurs entreprises dont Flunch, Club Med, Havas Voyages, Accor, Pierre et Vacances, Euro Disney, Club Méditerranée, la Société du Louvre, Sodexho Alliance, et même PMU.

Un homme aux opinions sociales fermes

Grand défenseur du tourisme de niche, Kevin Rivaton ne manque aucune occasion de sensibiliser sa clientèle quant au respect des sites touristiques et l’encourage à privilégier les moyens de déplacement écoresponsables dans le but de préserver l’aspect naturel de ces sites. Il s’insurge d’ailleurs contre le tourisme de masse qu’il pense acteur de la dégradation de la planète. Il a été marqué par les événements du 11 septembre 2001 qui ont donné lieu à une stigmatisation de la communauté musulmane dont il est également issu. Il milite en faveur du multiculturalisme et soutient le « Processus de Barcelone » de l’Union européenne institué en 1995 pour le développement des pays méditerranéens, bien qu’inachevé aujourd’hui.

Adepte du vélo et de tourisme éthique

C’est à bord d’un vélo que Kevin découvre les lieux paradisiaques dont il veut préserver l’état naturel. Depuis 2008, ce qui était pour lui un passe-temps est devenu une passion. Lors de l’été 2009, il parcourt ainsi Israël et le Liban accompagné de son meilleur ami. Ce voyage dure 2 mois au cours desquels il s’initie à la langue arabe et l’approfondira une fois de retour en France.

Kevin se marie en 2011 et choisit avec sa femme l’Argentine pour leur lune de miel. Il se rend régulièrement à Beyrouth et Tyr, ville d’origine de sa mère, pour des moments en famille où ses deux enfants apprennent la langue arabe, car il veut que ces derniers, tout comme sa femme et lui, parlent français et arabe.